Pas de décote de la valeur vénale d’un immeuble dont le donateur interdit temporairement …

Illustration actualité juridique

Par la Rédaction | Publié le 26 janvier 2013
Print Friendly, PDF & Email

Partagez à vos contacts :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

La limite apportée par le donateur à la liberté d’aliéner un immeuble dont il se réserve l’usufruit n’affecte pas sa valeur vénale.

Mme X. a donné à son fils la nue-propriété d’une maison.L’administration fiscale a notifié à ce dernier un redressement pour insuffisance de la valeur déclarée et a mis en recouvrement des droits et pénalités.Après rejet de sa réclamation, M. X. a saisi le tribunal de grande instance afin d’être déchargé de cette imposition.
Dans un arrêt du 25 mars 2011, la cour d’appel de Colmar a fixé la valeur vénale de la nue-propriété du bien en cause, en retenant que « la clause de l’acte de donation interdisant au donataire d’aliéner ou d’hypothéquer celui-ci, pendant la durée de l’usufruit de la donatrice, avait une incidence sur cette valeur et qu’il convenait d’appliquer un abattement de 10 % ».
La Cour de cassation casse l’arrêt le 11 septembre 2012. Elle estime que la cour d’appel a violé les articles 666 du code général des impôts et L. 17 du livre des procédures fiscales en statuant ainsi, « alors que la limite apportée par le donateur à la liberté d’aliéner un immeuble dont il se réserve l’usufruit n’affecte pas sa valeur vénale ».

© LegalNews

Auteur de l’article : la Rédaction

Des juristes et des avocats publient sur Droit.fr des articles d'actualité pour éclairer les particuliers et professionnels sur les dernières nouveautés en matière juridique. Très prochainement, des fiches pratiques seront également mises à disposition gratuitement afin de vous aider au mieux dans vos recherches juridiques du quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.