Bail rural : un hôpital peut-il exciper du droit de reprise ?

Illustration actualité juridique

Par la Rédaction | Publié le 20 janvier 2013
Print Friendly, PDF & Email

Partagez à vos contacts :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Un établissement public hospitalier, compte-tenu de ses missions légales, ne peut, exercerait-il une activité viticole annexe, être regardé comme ayant un objet agricole.

Un hôpital a délivré congé, sur le double fondement des articles L. 411-60 et L. 415-11 du code rural, à deux personnes des parcelles de vignes qu’il leur donnait à bail. Les copreneurs ont contesté ces congés.
Par un arrêt rendu le  22 septembre 2011, la cour d’appel de Dijon a annulé les congés.Les juges ont retenu qu’un établissement public hospitalier, compte-tenu de ses missions légales, ne pouvait, exercerait-il une activité viticole annexe, être regardé comme ayant un objet agricole.Ils ont considéré par ailleurs que l’augmentation de ses ressources ne constituait pas, pour l’établissement public, l’utilisation de son bien à une fin d’intérêt général.
La Cour de cassation rejette le pourvoi de l’hôpital le 12 décembre 2012, estimant que la cour d’appel a légalement justifié sa décision.

© LegalNews

Auteur de l’article : la Rédaction

Des juristes et des avocats publient sur Droit.fr des articles d'actualité pour éclairer les particuliers et professionnels sur les dernières nouveautés en matière juridique. Très prochainement, des fiches pratiques seront également mises à disposition gratuitement afin de vous aider au mieux dans vos recherches juridiques du quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.