Désendettement des rapatriés : conséquences de la décision du Conseil constitutionnel

Illustration actualité juridique

Par la Rédaction | Publié le 28 janvier 2013
Print Friendly, PDF & Email

Partagez à vos contacts :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

La Cour de cassation prend acte de la décision du Conseil constitutionnel ayant jugé non conforme à la Constitution la suspension automatique des poursuites par les créanciers engagées à l’encontre des rapatriés.

Un arrêt du 14 septembre 2011 de la cour d’appel de Riom a ordonné, en application des dispositions de l’article 100 de la loi n° 97-1269 du 30 décembre 1997, la suspension des effets et du déroulement de la procédure de liquidation judiciaire d’un particulier jusqu’au prononcé d’une décision définitive par l’autorité judiciaire administrative compétente pour connaître du dossier d’aide aux rapatriés concernant la situation de l’intéressé et de ses ayants droit.
La Cour de cassation, dans un arrêt rendu le 6 décembre 2012, rappelle que suivant décision du 27 janvier 2012, applicable à toutes les instances non jugées définitivement à la date de sa publication effectuée le 28 janvier 2012, le Conseil constitutionnel a déclaré contraire à la Constitution l’article 100 de la loi de finances pour 1998, dans sa rédaction postérieure à l’article 25 de la loi du 30 décembre 1998 de finances rectificative pour 1998.Cette décision prive de fondement juridique l’arrêt attaqué qui doit être annulé, au visa des articles 61-1 et 62 de la Constitution.
 

© LegalNews

Auteur de l’article : la Rédaction

Des juristes et des avocats publient sur Droit.fr des articles d'actualité pour éclairer les particuliers et professionnels sur les dernières nouveautés en matière juridique. Très prochainement, des fiches pratiques seront également mises à disposition gratuitement afin de vous aider au mieux dans vos recherches juridiques du quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.