Evaluation du montant de la créance à admettre à la procédure collective

Illustration actualité juridique

Par la Rédaction | Publié le 28 novembre 2012
Print Friendly, PDF & Email

Partagez à vos contacts :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Le montant de la créance à admettre doit être celui existant au jour de l’ouverture de la procédure collective.

Une société a été mise en liquidation judiciaire le 6 juin 2007.
Une banque a déclaré, le 26 juillet 2007, une créance envers cette société. Le 15 décembre 2009, le mandataire judiciaire a signifié à la banque qu’elle contestait partiellement la déclaration.
Une ordonnance du 2 novembre 2009, a admis la créance à concurrence d’un certain montant.

Dans un arrêt du 22 mars 2011, la cour d’appel de Rennes a confirmé l’ordonnance.
Les juges du fond ont énoncé que si la déclaration porte nécessairement sur le montant de la créance due au jour du jugement d’ouverture, le juge-commissaire devant lequel est portée la contestation a le pouvoir et la compétence de statuer sur son existence au jour où le créancier comparait pour la justifier.Ils ont retenu la société ne peut rester débitrice de sommes ayant fait l’objet de cessions régulières de créances dont la banque a reçu le paiement et que ces sommes doivent être déduites du montant de sa déclaration de créance.

La Cour de cassation casse l’arrêt le 2 octobre 2012, estimant que la cour d’appel a violé les articles L. 622-24, L. 622-25, L. 624-2, L. 631-14 et L. 631-18 du code de commerce en statuant ainsi, « alors que le montant de la créance à admettre devait être celui existant au jour de l’ouverture de la procédure collective ».

 

© LegalNews

Auteur de l’article : la Rédaction

Des juristes et des avocats publient sur Droit.fr des articles d'actualité pour éclairer les particuliers et professionnels sur les dernières nouveautés en matière juridique. Très prochainement, des fiches pratiques seront également mises à disposition gratuitement afin de vous aider au mieux dans vos recherches juridiques du quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.