Peut-on déroger par contrat au plan de redressement ?

Illustration actualité juridique

Par la Rédaction | Publié le 28 mars 2013
Print Friendly, PDF & Email

Partagez à vos contacts :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

L’engagement d’un investisseur prenant le contrôle d’une société en redressement judiciaire de rétrocéder une partie des titres aux associés et de limiter ainsi sa participation dans capital en deçà du seuil imposé par le plan de redressement de la société est nul.

Par jugement du 5 juin 2007, un tribunal de commerce a arrêté le plan de redressement, par voie de continuation, de la société R. qui avait pour actionnaires M. A., Mme F., ainsi que des sociétés contrôlées par la société R. Les actionnaires majoritaires ont par la suite conclu un protocole d’accord avec un investisseur, aux termes duquel ils s’engageaient à lui vendre 51 % du capital de la société pour un euro symbolique, à charge pour l’intéressé de leur rétrocéder 2 % du capital après adoption d’un plan de redressement de la société.
Dans un arrêt du 15 janvier 21013, la Cour de cassation annule le protocole d’accord. Elle retient que le protocole limitait la participation de l’investisseur à 49 % dans le capital social après l’arrêté du plan, et que les actionnaires cédants savaient, à la date de cet acte, que les organes de la procédure collective avaient subordonné l’adoption d’un plan à l’entrée de nouveaux investisseurs détenant la majorité du capital. Ce protocole avait donc eu pour objet de tromper les organes de la procédure et le tribunal qui, ignorant ce pacte, ne s’étaient pas opposés au plan proposé alors qu’ils désiraient écarter les actionnaires majoritaires pendant la durée du plan.

© LegalNews

Auteur de l’article : la Rédaction

Des juristes et des avocats publient sur Droit.fr des articles d'actualité pour éclairer les particuliers et professionnels sur les dernières nouveautés en matière juridique. Très prochainement, des fiches pratiques seront également mises à disposition gratuitement afin de vous aider au mieux dans vos recherches juridiques du quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.