Convention du travail maritime de l’OIT

Illustration actualité juridique

Par la Rédaction | Publié le 3 décembre 2012
Print Friendly, PDF & Email

Partagez à vos contacts :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

La loi du 29 novembre 2012 autorisant la ratification de la convention du travail maritime de l’Organisation internationale du travail a été publiée au Journal officiel du 30 novembre 2012.

La loi autorisant la ratification de la convention du travail maritime de l’Organisation internationale du travail garantit aux gens de mer des conditions de vie et de travail décentes, une meilleure information sur leurs droits et des moyens renforcés de les faire respecter. Pour les armateurs, elle leur permet de faire obstacle à la concurrence déloyale. D’une part, elle instaure une concurrence fondée sur la base de règles communes et contrôlées, et d’autre part, rejette la marginalité des navires hors normes.
Par ailleurs, la Convention impose aux navires les plus importants de faire l’objet d’une certification sociale.Ainsi, un contrôle des navires en escale comprend le respect des normes de la convention du travail maritime et le dispositif actuel de contrôle connu sous le nom de memorandum d’entente de Paris le prend en charge. Il ne sera accordé aucun avantage aux navires d’Etats n’ayant pas ratifié la convention qui seront également contrôlés.La Convention entrera en vigueur le 22 août 2013.

© LegalNews

Auteur de l’article : la Rédaction

Des juristes et des avocats publient sur Droit.fr des articles d'actualité pour éclairer les particuliers et professionnels sur les dernières nouveautés en matière juridique. Très prochainement, des fiches pratiques seront également mises à disposition gratuitement afin de vous aider au mieux dans vos recherches juridiques du quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.